Jeudi 16 avril : une bonne semaine pour les concessionnaires automobiles

Après un week-end de Pâques somme toute tranquille, la situation a évolué lundi, particulièrement pour certaines régions. La reprise des activités de nos concessionnaires automobiles est graduelle, mais les signaux sont clairs. Les statistiques ne mentent pas et nous percevons plusieurs signes qui sont encourageants. Parcourons ensemble les statistiques des derniers jours.

quebec-Stat-16-avril-2020-trafic-web-covid19-FR

Le Québec sort de sa coquille

Le Québec se démarque en cette 5e semaine de confinement. Avec les annonces faites lundi dernier par le gouvernement Legault sur la réouverture partielle des concessionnaires automobiles, les consommateurs se sont rués vers ces derniers en grande majorité pour l’entretien, mais l’impact se fait aussi sentir dans le nombre d’opportunités.

        • Le trafic a bondi de 53 % la semaine dernière à 83 % pour les trois premiers jours de cette semaine, le tout comparativement à notre semaine de référence avant crise.

       

        • Un fait important, le trafic organique a doublé depuis la semaine dernière, étant même supérieur de 10 % à la période avant la crise. Ce qui est plus que rassurant. En effet, la réduction de trafic en ce moment est uniquement due à la baisse de 50 % du trafic payant, qui correspond à 65 % des investissements.

       

        • Nous observons cette semaine une augmentation de trafic importante pour les concessionnaires qui ont continué d’investir dans la publicité. Avec un coût par clic qui est presque coupé de moitié (sous la barre des 0,90 $ dans plusieurs régions), ces concessionnaires ont un retour sur investissement incroyable.

       

        • Le niveau des appels téléphoniques entrants a bondi depuis lundi à des niveaux records, atteignant 185 % de la période avant crise pour la journée d’hier (mercredi). Ce qui signifie que les ateliers mécaniques auront du travail pour plusieurs semaines.

       

ONTARIO-Stats-16-avril-2020-trafic-web-covid19-FR

L’Ontario s’améliore

Nous n’observons pas le même bond spectaculaire en Ontario qu’au Québec. Cependant nous voyons tout de même une tendance à la hausse depuis lundi. Le trafic est passé de 65 % à 75 % d’une semaine à l’autre. Cette augmentation de 10 % est significative et constante depuis les trois derniers jours. Les opportunités ont suivi la même tendance à la hausse.

Le trafic supplémentaire semble provenir d’acheteurs automobiles, plutôt que de visiteurs pour le service après-vente. Le nombre d’appels téléphoniques est resté stable (65 % des appels habituels), ce qui nous laisse présager que les clients magasinent davantage en ligne. Les opportunités générées par le clavardage en ligne demeurent très populaires, avec une activité relative de 125 % de la période avant crise.

OUEST-Stats-16-avril-2020-trafic-web-covid19-FR

L’Ouest canadien montre des signes encourageants

Un peu à l’instar de l’Ontario, le trafic a augmenté de 10 % en ce début de semaine. Nous sommes revenus au-dessus de la barre psychologique du 70 % pour la moyenne des trois derniers jours. C’est du côté du téléphone que l’Ouest canadien se démarque de l’Ontario. Bien que le volume d’appel n’est pas revenu au niveau d’avant crise (encore 50 % de moins), il a néanmoins gagné 40 % par rapport à la semaine dernière.

Maritimes-Stats-16-avril-2020-trafic-web-covid19-FR

Les provinces maritimes demeurent actives

Moins touchées que le reste du Canada par la COVID-19, les Maritimes se maintiennent constamment à un niveau au-dessus de la barre des 80 % pour ses activités de trafic ou d’appels téléphoniques entrants. Nous avions enregistré plusieurs journées entre 70 – 79 % dans les deux dernières semaines, mais rien de comparable avec les autres provinces canadiennes.

En résumé, cette reprise apporte certainement un vent d’optimisme sur l’industrie automobile au Canada qui en avait bien besoin. Combinée avec l’arrivée du beau temps, il est souhaitable que les concessionnaires se préparent pour tirer avantage des opportunités qui se présentent. Autant d’un point de vue marketing que d’un point de vue procédural, ceux qui sauront apporter les ajustements rapidement et faire repartir la machine en premier, seront ceux qui en bénéficieront le plus. Sans les nommer, nous avons reçu plusieurs témoignages de concessionnaires qui ont vendu des véhicules neufs et usagés à des clients situés à plus de 500 km de leur lieu d’affaires. La raison est simple, ils étaient les seuls à répondre PRÉSENTS. « Il ne faut jamais gaspiller une bonne crise » – Winston Churchill.

Louis-Yves Cloutier
CEO et Président

Louis-Yves Cloutier