L’efficacité se mesure en cliques et en taux d’ouverture

Les infolettres, ou newsletter, sont l’un des outils importants de communication d’une stratégie numérique efficace et complète. Plusieurs entreprises ont recours aux infolettres pour communiquer avec leurs clients, mais savent-ils mesurer leur efficacité? Ultimement, c’est très simple. L’évaluation du succès de votre infolettre passe par le taux d’ouverture et le taux de cliques.

Si nous avons recours à une infolettre, c’est parce que nous voulons attirer les membres de notre liste d’envoi — probablement des clients actuels ou potentiels — vers une action. Nous voulons informer également, mais pas uniquement dans un objectif de divertissement. Il faut encourager une action. Si nous offrons une promotion exclusive par l’entremise de notre newsletter, c’est pour attirer les consommateurs vers notre produit ou service.

Le taux de cliques de l’infolettre est le nombre de fois qu’un lecteur a effectué l’action que nous souhaitons (cliquer sur un lien vers notre site de produit, prendre un rendez-vous en magasin, réserver un essai routier dans le cas d’un concessionnaire, etc.). Il détermine à quel niveau l’infolettre a atteint l’objectif désiré. Mais avant le taux de cliques, il y a le taux d’ouverture.

Le taux d’ouverture sera largement dicté par le sujet de l’infolettre, le moment de l’envoi, la qualité de l’information qui est véhiculée, la pertinence de cette information et la visibilité des appels à l’action (les liens où le récipiendaire peut cliquer pour obtenir plus de détails, par exemple). Il faut aussi considérer notre liste d’envoi.

Prenons par exemple un concessionnaire qui souhaite faire la promotion d’un rabais intéressant sur l’achat d’un véhicule neuf. Si les récipiendaires sont tous des clients qui viennent d’acheter un véhicule neuf dans la dernière année, notre taux d’ouverture et de cliques sera décevant. Cette liste serait mieux adaptée pour promouvoir un rabais quelconque au département du service.

Il est primordial de mesurer le succès de notre infolettre à chaque envoi. De cette façon, nous sommes en mesure d’apporter des correctifs nécessaires. Ce succès se mesure en comparant les statistiques relatives à notre infolettre aux résultats moyens de notre industrie. Par exemple, les infolettres envoyées par des entreprises dans le secteur de l’automobile ont un taux d’ouverture moyen de 24 % tandis que 8,4 % de ceux et celles qui reçoivent l’infolettre cliqueront sur un lien à l’intérieur selon le site Smart Insights.

Si notre taux d’ouverture n’est pas équivalent ou supérieur à la moyenne de notre industrie, c’est probablement que nous envoyons notre infolettre à la mauvaise cible, ou que nous ne l’envoyons pas au bon moment. Il se peut aussi que nous ne mettions pas suffisamment en évidence la valeur de ce qui se trouve dans l’infolettre. Si nous offrons un rabais par exemple, il faut l’inscrire dans le titre.

Si le taux d’ouverture est satisfaisant, mais le taux de cliques déçoit, c’est peut-être que notre infolettre est trop longue, ou que le message véhiculé n’est pas suffisamment précis. Peut-être que nos boutons d’appels à l’action ne sont pas assez visibles.

Ce qui est important de bien comprendre est que pour être en mesure d’effectuer ce genre de détermination, il faut surveiller et mesurer le succès de notre infolettre de près après chaque envoi. Utilisez tous les outils à votre disposition pour le faire, et vous serez alors en mesure d’apporter les ajustements nécessaires rapidement. Soudainement, vous connaitrez beaucoup de succès avec votre campagne de marketing par courriel!

Si vous souhaitez développer une stratégie de marketing par courriel efficace, communiquez avec votre chargé de compte dès aujourd’hui qui sera en mesure de vous aider à établir un plan, et mesurer son succès par la suite.

 

 

360.Agency